La CGT a demandé l’état des lieux sur les dispenses, les ayants droits, les départs en retraites, la prévoyance ;

 

  • Les dispenses: 981 reçues au 3 janvier. 351 ont été refusées ; dans ce nombre il doit y avoir des collègues qui partent en retraite cette année et qui ne souhaitaient pas rentrer dans le contrat collectif. Faites nous remonter les noms de tous les cas qui se sont signalés.

 

  • Pour les ayants droits la LMG n’a pas dans certains cas pris en compte les modifications signalées (rajout du conjoint ou des enfants de plus de 20 ans). La régularisation va intervenir et apparaitra sur la paie en février.

 

  • Départ en retraite: au moment du départ la mutuelle dit qu’il existe 3 choix : le retour en statutaire, la sortie en loi Evin, un autre contrat avec la mutuelle

 

  • Prévoyance. le problème est le suivant ; des collègues ont résilié leur contrat souscrit auprès d’une autre mutuelle ou assurance pour entrer dans le contrat collectif santé. De ce fait beaucoup d’entre eux ont résilié leur contrat prévoyance. Ils ne sont donc plus couverts aujourd’hui que pour la santé. Courant février La mutuelle va faire une proposition de contrat prévoyance pour ces personnels. Nous avons demandé à avoir la teneur de ce contrat le plus rapidement possible.

 

Ce qui se produit avec les collègues confirment que le sujet de la protection sociale n’est pas toujours bien appréhendé. La maitrise du contrat, des paiements et des remboursements passe par un travail collectif pour essayer d’expliquer au plus grand nombre.

Ce dossier n’est pas anodin. N’oublions pas que ce mois ci couplé avec les changements sur la santé et la prévoyance tombe l’augmentation de la CSG, l’attribution d’une prime pour les fonctionnaires.

Certains auront du moins sur la fiche de paye.

D’autres feront le choix de supprimer la prévoyance

 

Dans l’immédiat pour tout problème à remonter, envoyer à cgt-ptt-2a@wanadoo.fr  avec pour objet «  santé fonctionnaire »

 

Laisser un commentaire