Les conditions sociales sur le grill de la Direction :

Ça commence à chauffer et ça sent le roussi !

Le jeudi 30 novembre 2017, une délégation CGT, issue de SCE, EQUANT et NRS, a rencontré Laurent AUFILS, celui-ci étant missionné par Thierry BONHOMME pour une meilleure efficacité de l’organisation d’OBS. Cette rencontre faisait suite à 2 autres, s’étant tenues en mai et en juillet. Lors de la première, la CGT a revendiqué l’intégration de l’ensemble des filiales dans Orange SA avec alignement des conditions sociales par le haut :

  •  pour les salariés des filiales NRS, actuellement sous convention collective des bureaux d’études techniques, des cabinets d’ingénieurs-conseils et des sociétés de conseils (applicable aux plus de 3000 groupes et entreprises regroupées dans la Fédération SYNTEC adhérente au MEDEF),
  • pour les salariés de SCE, ayant des accords moins favorables que ceux d’Equant (astreintes…),
  • pour les salariés Equant, désormais exclus d’accords ambitieux du groupe (Plan de Déplacement Entreprise (PDE), handicap…).

La seconde de ces réunions étant une présentation des premiers éléments de diagnostic vus par la Direction. À l’issue de cette dernière, Laurent AUFILS s’était engagé à une présentation des décisions prises par la Direction quant à l’avenir d’OBS, et cela avant la fin de l’année 2017.

La réunion a donc bien eu lieu, mais de décisions, point nous n’aurons ! La CGT n’est pas crédule, les décisions sont déjà prises, et depuis longtemps ! Et ce qu’il faut entendre et comprendre, à demi-mot, c’est que la solution proposée par la CGT ne sera pas retenue, ce sera même bien l’inverse qui le sera : la FILIALISATION d’OBS !
Elle se traduira par une dégradation des conditions sociales pour les salariés SCE et Equant, la fin des espoirs pour les salariés NRS d’obtenir de meilleures conditions sociales de haut niveau en intégrant la maison mère. C’est une volonté claire de généralisation du moins disant social et d’une augmentation de l’exploitation des salariés.

Oubliée aussi, lors des défis OZ (la direction se prend pour le « magicien d’Oz » !?), l’idée préférée du personnel : elle était bien de loin, l’intégration des filiales dans Orange SA ! Malheureusement (ou heureusement pour la direction !), un bug informatique a rendu inaccessible, ou difficilement accessible selon la direction, cette idée…étrange, non ?
La politique d’emploi d’OBS ne peut que confirmer nos craintes, les embauches externes étant réalisées sur le périmètre NRS, et les départs de SCE et d’EQUANT n’étant pas remplacés. L’acquisition de 64% du capital de Business & Decision représente également une marque forte de séparation d’Orange maison-mère. Cette société, en employant plus de 2500 personnes en France et dans le monde, représentera plus d’un tiers, en effectifs, du personnel des NRS, un millier de plus qu’EQUANT, et presque la moitié de SCE.

Pour conclure, le renforcement des activités d’Orange Business Services en tant qu’opérateur et intégrateur de services de données en France et à l’international ne se ferait pas au sein d’Orange SA !
Si ce projet allait au bout, tout le personnel d’OBS, quel que soit son statut, serait perdant. Aussi, que nous travaillions à SCE, à EQUANT ou dans les filiales NRS, faisons savoir à la Direction que nous ne nous laisserons pas faire ! Rapprochez-vous de la CGT pour dire NON à ce projet destructeur ! Toutes et tous ensembles, nous pouvons gagner !

Laisser un commentaire